Qu'est-ce que le mécénat ?

Définition et clés pour comprendre

Grande tendance de la générosité, le mécénat est en plein développement en France. Entreprises, particuliers, quel que soit leur budget ou leur statut, se lancent dans l’aventure solidaire, du simple don à la création d’une fondation. Et vous, quel mécène serez-vous ? Petit tour d’horizon des possibilités à travers les grands principes du mécénat.

 

Les bénévoles d'Axa au Mexique aident les victimes de catastrophes naturelles et
interviennentauprès des communautés pour qu'elles soient mieux préparées à y faire face. ©
 Axa Group

Un acte de générosité à la portée de tous

Le mécénat est un don, d’une entreprise ou d’un particulier, à une activité d’intérêt général. Cet engagement peut être réalisé en argent, en nature (don de produits) ou en compétences, et concerner  des domaines très variés : social, culture, éducation, santé, sport, environnement, recherche... 

Exemple
La fondation Ensemble est une fondation reconnue d’utilité publique, créée en 2004 par Gérard Brémond, fondateur du groupe Pierre & Vacances, et son épouse Jacqueline Délia Brémond. Sa mission : promouvoir un développement humain durable, intégrant la protection de l’environnement. En 10 ans, la fondation Ensemble a investi 21,5 millions d’euros et soutenu plus de 200 projets, 4 millions de bénéficiaires et protégé 600 000 hectares. La fondation Ensemble a reçu l’Oscar du mécénat international en 2014.

Le mécénat n’est pas un acte réservé aux riches ou aux très grandes entreprises : 97 % des entreprises mécènes sont des TPE ou des PME. En France, il est encouragé et encadré par de nombreux dispositifs légaux. D’un acte de générosité intuitif, le mécénat peut aussi devenir un véritable outil stratégique, cherchant à optimiser son impact sur la cause soutenue et à créer de la valeur immatérielle pour l’entreprise.

Pourquoi faire du mécénat ? 
"Être mécène aujourd'hui, pour une entreprise ou un entrepreneur, c'est faire le choix de l'audace pour susciter une transformation en profondeur de la société, décider d'entraîner dans une dynamique porteuse de sens et d'avenir les personnes qui l’entourent ; c’est s'engager dans une démarche qui crée de la valeur pour le mécène tout en contribuant à l'intérêt général."
François Debiesse, président exécutif d'Admical 

 Pour aller plus loin, rendez-vous dans la section "Pourquoi être mécène ?"

Qui peut bénéficier du mécénat ?

Insertion par le sport, création artistique, préservation du patrimoine, lutte contre l’illettrisme, sauvegarde d’espèces menacées, recherche médicale... Les projets aidés par les mécènes sont extrêmement variés. Pour pouvoir entrer dans le système fiscal du mécénat, les porteurs de projets doivent respecter de nombreux critères, dont les deux principaux sont l’intérêt général et la gestion désintéressée.
Pour aller plus loin, rendez-vous dans la section « Etre éligible au mécénat ».

Le saviez-vous ?
Le sport est le domaine le plus choisi par les entreprises mécènes. Il est suivi par le social et la culture.
Source : Baromètre 2016 Admical-CSA « Le mécénat d’entreprise en France »

Un engagement éthique avant tout

La pratique du mécénat est encadrée par la Charte du mécénat, signée par la plupart des acteurs du secteur. Respect mutuel, confiance, expérimentation, … on y trouve les principes de toute relation de mécénat. 

 

Un des systèmes fiscaux les plus incitatifs au monde

Le mécénat en France est encadré et encouragé par un dispositif fiscal, dont Admical est à l’origine, et dont s’inspirent aujourd’hui de nombreux pays. Le texte de référence est la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations, dite « Loi Aillagon ». Elle permet notamment aux entreprises et aux particuliers de déduire respectivement 60 % et 66 % de leurs dépenses de mécénat de leurs impôts, sous certaines conditions.
Pour aller plus loin, rendez-vous dans la section « Cadre juridique et fiscal ».

Le mécénat : un métier, des professionnels

Depuis les années 80, le mécénat a considérablement évolué, ses métiers et leur reconnaissance également. Objectifs clairs et précis, contrôle de l’utilisation des fonds, évaluation de l’impact du don, création de valeur, engagement des salariés, expression de la culture d’entreprise... Etre mécène ne s’improvise plus. Précurseur de ce mouvement, Admical a créé les premières formations professionnelles à destination des mécènes, aujourd’hui réunies au sein de l’Institut Admical. 
Parcourez également la rubrique « Emplois et stages du mécénat »

Ce site est réalisé grâce au mécénat de